Exposition : les graffitis d’Ispahan

Du 7 au 14 avril au Centre culturel d’Iran – 6, rue Jean Bart, 75006 Paris

Dans l’inconscient collectif occidental, les graffitis font désormais partie des richesses culturelles : des origines dans la grotte de Lascaux à Banksy, ces dessins muraux nous offrent une vision autre de l’histoire, et apportent des précisions sur lesquelles les écrits d’époque, s’il y en a, ne s’attardent pas forcément. L’Iran n’échappe bien entendu pas à l’art plurimillénaire du graffitis.

Les graffitis dans les lieux religieux et publics sont aussi le fruit d’une tradition millénaire à Ispahan et en Iran, pratiquée par la population pour exprimer ses humeurs, ses avis politiques et sociaux, et parfois pour laisser directement une trace dans l’Histoire, lorsqu’ils ne sont pas recouverts. Ces petits récits sont intéressants par leurs caractéristiques graphiques, mais aussi car ils en disent long sur le quotidien des petites gens à travers l’histoire d’Ispahan.

La collection des photographies présentées à l’occasion de cette exposition est une sélection opérée parmi pas moins de 700 graffitis d’Ispahan, remontant parfois au XVe siècle.

Pour s’inscrire, c’est ici !